Sortie d’automne 2018

Dimanche 25 novembre 2018 sortie d’automne aux Bourbes de l’Allerie et en forêt d’Olonne
Le temps n’est pas très engageant, mais une vingtaine d’adhérents sont présents !
Après quelques présentations de champignons et un rappel de leur rôle très important dans les écosystèmes naturels notamment grâce aux mycorhizes, nous partons vers la forêt en longeant le ruisseau exutoire des Bourbes. Le long du chemin nous identifions l’Anthrisque sylvestre, la Chélidoine ou herbe à verrue, l’ortie, le lierre. Le lierre en se fixant sur les troncs d’arbres va rechercher la lumière et ses feuilles changent de forme et sont moins découpées, il peut fleurir et former ses fruits, en automne ses fleurs sont recherchées par les abeilles.

Lierre (Hedera helix)


Anthriscus sylvestris
Chélidoine (Chelidonium majus)

Parmi les fougères : le Polypode (Polypodium vulgare) et le Capillaire noir ( Asplenium adiantum nigrum) sont du côté de la dune boisée, les prêles (Equisetum) et fougères du marais (Thelipteris palustris ) du côté des Bourbes. Thelipteris palustris est une fougère des dépôts tourbeux, elle se développe dans les marais là où elle trouve un niveau d’eau stable une bonne partie de l’année; elle recherche des eaux alcalines et s’établit au pied des aulnaies marécageuses. Disparue de Vendée elle est toujours présente dans les Bourbes mais elle est menacée par la disparition de ce type de milieu.

Contraste entre la tourbière et la dune boisée

Capillaire noir (Asplenium adiantum nigrum)

Polypode (Polypodium vulgare)

Fougère du marais (Thelipteris palustris)

L’eau commence à s’accumuler dans les Bourbes, la végétation y est très caractéristique : touradons de carex, roselières, massettes. Les aulnes, le saule roux sont des arbres qui vivent les pieds dans l’eau.

Massette (Typha latifolia)

Nous avons trouvé quelques champignons Hypholome en touffes, Coprin noir d’encre, Crepidote de phillips et une Coulemelle (Macrolepiota procera). Les Bourbes hébergent de nombreuses espèces de gastéropodes, des libellules, des araignées Dolomedes et Patrick a trouvé un cocon d’une petite araignée Theridiosoma gemmosum.
Nous poursuivons notre circuit dans la dune boisée où nous trouvons l’Hydne noir (Phellodon niger) et le Pied bleu (Lepista nuda) . Le bolet granulé (Suillus granulatus) , la fausse girolle (Hygrophoropsis aurantiaca), le lactaire délicieux (Lactarius deliciosus), la russule xérampéline (Russula xerampelina) sont associés aux pins . Une autre russule Russula prinophila est associée au chêne vert ainsi que le cortinaire doré du chêne vert (Cortinarius aurilicis).


Bolet granulé (Suillius granulatus)

Fausse girolle (Hygrophoropsis aurantiaca)
Cortinaire doré du chêne vert (Cortinarius aurilicis)
Lactaire délicieux (Lactarius deliciosus)

Pied bleu (Lepista nuda)

Nous revenons sur un sentier où les essences sont plus variées: alisier (Sorbus torminalis) , cormier (Sorbus domesticus), tilleul , houx et des eucalyptus !


Lichen

Tilleul


Petit houx (Ruscus aculeatus) dit fragonnette


Au retour, les chevaux étaient toujours là, stoïques sous la pluie !
Texte: Nicole Barot
Photos: Francis Barot

 

RETOUR

Publicités