Oyat

L’ Oyat (Amnophila arenaria) est une plante herbacée vivace (nombreuses années) de la famille des  Poacées (ex Graminées).            L’ oyat croit dans les terrains sablonneux grâce à un système racinaire très profond. Les tiges souterraines, assez minces, à croissance rapide (jusqu’à 2 mètres en six mois), sont des rhizomes très développés, portant des racines assez fortes et blanchâtres, pouvant s’étendre sur une longue distance.
Les rhizomes tolèrent l’immersion dans l’eau de mer; fragmentés et transportés par les courants, ils établissent de nouveaux sites et assurent une multiplication végétative active.
Oyats à La Paracou

Les feuilles sont épaisses, enroulées et couvertes par une pellicule cireuse. Elles ont jusqu’à 1m de long et sont pointues. L’inflorescence est cylindrique (30cms de long). La pollinisation est anémophile (par le vent). Les épis sont murs en août.

 

Document Wikipedia

Cette espèce est originaire des régions tempérées et chaudes de l’Ancien Monde. Introduit dans plusieurs pays – en particulier pour la stabilisation de dunes artificielles – l’oyat s’est naturalisé dans de nombreuses régions, notamment en Australie et aux États-Unis, Il est considéré dans plusieurs pays comme une plante envahissante, la vigueur de sa reproduction (sexuée et végétative) ayant des impacts négatifs sur la biodiversité locale.

L’oyat est une graminée remarquablement adaptée à la sécheresse et à la vie dunaire. Grâce à ses rhizomes traçants, l’oyat résiste au déchaussement et à l’ensevelissement par le sable et contribue à fixer la dune.

RETOUR à l’accueil

RETOUR à la rubrique PLANTES aux OLONNES

 

 

Publicités