La sortie de juillet

Sauveterre sortie nature du 27 juillet 2014 : falaises et estran : faune , flore et géologie

Nous avons découvert le nouvel aménagement de l’entrée de la plage de Sauveterre. Il sera intéressant de suivre la colonisation des plantes sur ce nouvel espace dunaire et de voir comment il va évoluer dans le temps. Quelques pieds de Mathiola sont déjà présents, La plage est très engraissée en raison de l’intense érosion de la dune . Nous allons observer sur l’estran  l’affleurement de calcaire dolomitique de l’Hettangien ( sédiments déposés dans  des mers chaudes  du Jurassique inférieur) .Il est en partie recouvert d’algues vertes (entéromorphes) .

Au niveau de la falaise , la discordance jurassique  sur les terrains hercyniens n’est pas toujours visible, la falaise est surtout constituée de schistes sériciteux et de grès schisteux contenant des lentilles de quartz et de tuffites. Une faille sépare les terrains schisteux  de la falaise des terrains métamorphiques situés sur l’estran, en progressant vers le sud, on observe un gradiant de métamorphisme (micaschiste à grenat, micaschiste à biotite, micaschiste à chloritoides , micaschiste à sillimanite et disthène…

Sur les rochers les algues vertes sont des entéromorphes et des ulves

                            les algues brunes: fucus spiralé, fucus dentelé, fucus vésiculeux, ascophylle, quelques laminaires digitée ou saccharine ont été arrachées dans les zones plus profondes et ramenées sur l’estran.

                            les algues rouges : Porphyra umbilicalis (peut être consommée en gelée), Chondrus crispus, Laurentia pinnatifida, Corallina officinalis, Gracillaria verrucosa,..

La faune avec son cortège de mollusques gastéropodes : Gibbules, Litorines, Patelles, Nasses, Pourpre, ou de mollusques bivalves avec les colonies de moules .

Des crustacées bien fixés sur les rochers : les Balanes, peuvent ainsi bien résister aux vagues !

Les massifs d’Hermelles forment des constructions formées de tubes de sable fabriqués par des vers, ils sont de plus en plus importants.

De belles étoiles de mer, Asteria rubens et Masthasterias glacialis ont été observées, ainsi que des méduses  Chrysaora hysoscella , caractérisée par ses raies en « V ».

Nicole BAROT

Publicités