La porcherie de Poiroux

A propos de l’implantation future d’une porcherie, voici le texte que l’APNO vous propose pour votre information:

A propos de la porcherie industrielle à POIROUX

L’APNO a travaillé pendant plusieurs années, au sein de tout un collectif, contre le projet de porcherie industrielle de Poiroux. Nous avions pu convaincre la commission départementale ad hoc, que c’était un projet néfaste au plan environnemental, particulièrement en matière de pollution des eaux.

En juin 2010, le Préfet de Vendée suit l’avis de la commission et rejette le projet. Mais le pétitionnaire a utilisé son droit de recours, et en juin 2013, le Tribunal Administratif annule la décision du Préfet, et lui enjoint d’autoriser le projet avec un certain nombre de prescriptions, qui n’en changent pas, à notre avis, la dangerosité.

En France, état de droit, c’est le tribunal qui dit la loi, le Préfet étant seulement chargé de l’appliquer. L’APNO, étant certaine que le dossier était juridiquement clos, n’a pas souhaité se joindre au nouveau collectif qui s’est créé pour déposer un recours contre les prescriptions du Préfet.

Ce recours a été rejeté par le Tribunal Administratif début 2014, mais le nouveau collectif  insiste en déposant un nouveau recours, contre le permis de construire, cette fois, espérant sans doute que le TA se déjuge, et ordonne la démolition des bâtiments.

Cela nous parait totalement irréaliste sur ce cas précis, étant bien entendu que la maîtrise des élevages intensifs et la lutte contre les pollutions d’origine agricole, sont de vrais et utiles combats, auxquels l’APNO entend bien continuer à participer.

Publicités